ZOOM SUR

Autant le dire d’emblée : le nettoyage des équipements représente un défi important pour une base de raft. Un client qui pagaie par temps frais, c’est un gilet, une combinaison, une veste et une paire de chaussettes. Dès le retour des chaudes journées d’été, les chaussettes et les vestes rentrent au placard, mais la fréquentation augmente.

Pour des raisons évidentes, il faut nettoyer et désinfecter tout ce matériel après chaque sortie. Si les gilets sont relativement faciles à nettoyer, les équipements thermiques sont au contact direct de votre peau ; ils doivent donc faire l’objet d’un soin tout particulier.

Par le passé, comme la plupart des bases, nous nettoyions ces équipements par trempage dans une solution désinfectante biodégradable mélangée à de l’eau.

Ce processus posait deux problèmes : la quantité d’eau utilisée, jusqu’à 600 litres par jour en très haute saison, et le produit, parce que biodégradable ne signifie pas forcément écologique. Un produit biodégradable est un produit qui finit, à terme, décomposé naturellement dans l’environnement. L’énoncé ne précise malheureusement ni en combien de temps, ni avec quels dégâts potentiels sur le milieu dans l’intervalle.

Or, il nous semblait évident qu’une solution virucide, fongicide et bactéricide aussi efficace ne pouvait comme par magie perdre toutes ses propriétés juste après son utilisation !

C’est pourquoi, après plusieurs mois de recherches et de tests, nous avons entièrement revu notre manière de nettoyer vos équipements !

Halte au trempage !

Le trempage est peu efficace, car il n’implique aucune action mécanique de nettoyage par l’eau, ce qui reste tout de même la base s’agissant de débarrasser les équipements des résidus de sable et de terre de la rivière. Dans notre nouvelle base, les combinaisons sont donc nettoyées au surpresseur, ce qui permet à la fois de maximiser les effets mécaniques du rinçage et de réduire drastiquement la consommation d’eau, puisque nous sommes passés de 600 litres par jour à 2000 litres par mois en très haute saison, soit une économie de ressources de 93% !

Bienvenue au désinfectant maison !

Depuis la réouverture 2024, c’est officiel, nous fabriquons enfin notre propre produit de nettoyage ! Composé d’eau, de vinaigre blanc, de savon noir, de bicarbonate de soude et de 3 huiles essentielles savamment sélectionnées (lavande vraie, eucalyptus citronné et arbre à thé), il sent merveilleusement bon, remplit l’ensemble du cahier des charges du produit précédent, protège votre peau et n’est nocif ni pour l’environnement, ni pour les voies respiratoires de notre équipe. Il coûte également trois fois moins cher.

Comme quoi, même après 20 ans de pratique, il importe de continuer de se remettre en question !